IMA Tourcoing, quand la culture arabe est symbole d’ouverture

3,7 millions de personnes étaient intéressées par l’évènement sur Facebook, 1,2 millions disent avoir participé. L’inauguration de l’Institut du Monde Arabe de Tourcoing a remporté un franc succès. Après le passage de la foule, et la belle brochette de politiques (entre autres Jack Lang, Gérald Darmanin, Xavier Bertrand), on a décidé d’aller y faire un petit tour.

Une union politique « sacrée »

« C’est d’abord une première pour l’Institut du monde arabe, et une fierté immense qu’elle puisse prendre place dans la région des Hauts-de-France, au coeur de la métropole lilloise, territoire passionné de culture et résolument tourné vers le monde ». Dans l’agenda automne/hiver, c’est ainsi qu’on tombe, en préambule, sur les belles paroles des personnalités politiques impliquées, entre autres ici, Jack Lang. Ex-ministre de la culture sous François Mitterrand, il continue. « Le projet a bénéficié du soutien sans faille des collectivités, quelles que soient leurs couleurs politiques. Sans elles, et sans l’union sacrée qui nous a tous rassemblés, rien n’aurait été possible ». Il est difficile de croire, c’est vrai, que cette région qui était à deux doigts de tomber entre les mains du Front National aux élections régionales de décembre 2015, et qui compte 5 membres du Rassemblement Bleu Marine à son conseil régional, puisse donner vie à un tel projet aujourd’hui.

dsc_0029
Toiles, fresques, sculptures, vases… les ressources de l’exposition sont variées. Crédits Photo : Mélina Fritsch

Une invitation au voyage 

A l’intérieur, on trouve un texte explicatif sur la culture arabe et la manière dont elle s’est formée, dès l’entrée de la salle. « Les artistes, toutes générations confondues, expriment depuis les années 1920 un profond attachement à leurs terres, qu’ils y résident ou en soient exilés. Ils célèbrent la diversité de sa nature et se nourrissent des héritages et traditions qu’elle a portés ». D’une pierre deux coups : la culture arabe est riche, d’un, et de deux, tout visiteur est invité à laisser ses aprioris dehors. La culture arabe ne se limite pas à l’Algérie, au Maroc et à la Tunisie mais va beaucoup plus loin. Identités multiples, d’abord par les origines (Turquie, Syrie, Soudan, Palestine, Irak, Liban…) mais aussi par les formes des oeuvres en elles-mêmes (objets, toiles, fresques, sculptures, photos, mosaïque…). On y retrouve bien-sûr des classiques comme, l’influence des « Contes des milles et unes nuits » avec les « 1001 postures de Shéerazade » de Mahomed Kacimi ; mais on peut surtout être surpris notamment avec des oeuvres françaises, comme « le croquis d’Afrique du Nord avec figures » de l’artiste français Eugène Delacroix. Comme autre surprise, il y a également cette toile tissée de jeans et autres matériaux textiles, de Bokja, intitulée « Arab Fall ».

dsc_0039
Bokja “Arab Fall”, 2011. Crédits photo : Mélina Fritsch

Évènements à venir

L’exposition en cours, « Le monde arabe dans le monde des arts, de GUDEA à Delacroix et au delà » est programmée jusqu’au 31 décembre 2017. Le samedi 17 décembre à 16 heures, est donné le spectacle de l’auteure marocaine, Nezha Lakhal-Chevé, « le ramadan de l’ogre », ou l’histoire d’un ogre qui fait le ramadan. L’IMA est ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h, situé 9 rue Gabriel Péri à Tourcoing. Plus d’informations au 03 28 35 04 00. Si après la visite, vous vous prenez de passion pour cette culture magnifique, a lieu ce week end la 26ème braderie de l’art (focalisée sur la jeune création beyroutine), à la Condition Publique à Roubaix.

Mélina Fritsch

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s